La force des non-dits vs la puissance de l’authenticité

À travers ses articles, Hélène nous livre en toute authenticité l’essence de ce nouveau paradigme qui est en train de transmuter complètement le monde des affaires… Par son partage d’expériences, de réflexions et d’exercices, Hélène offre aux entrepreneurs des choix différents quant à des éléments concrets à mettre en pratique pour favoriser une expansion perpétuelle dans leur vie professionnelle et personnelle.

Clarté+ Fluidité et Simplicité = Efficacité.

Pour différentes raisons, telles que la peur de blesser, la peur de décevoir ou de causer un conflit, on fait souvent le choix de ne pas dire les choses telles qu’elles le sont; ce qu’on appelle un non-dit.

 

Sommes-nous influencés par le vieil adage qui dit que toute vérité n’est pas bonne à dire ? Mais lorsqu’on s’y arrête, est-ce que cet adage a réellement du sens ?

Paradoxalement, on dit que la vérité sort de la bouche des enfants. Pourtant, dans leur grande pureté et authenticité, ils peuvent tout dire sans fâcher, sans décevoir et peuvent même nous faire rire à l’occasion !

Bien souvent, on garde le silence parce que l’on ne sait pas trop comment le dire… On préfère se retenir et éviter de faire réagir par crainte de ne pas savoir comment agir.

Une des grandes « forces » des non-dits est d’offrir l’illusion d’acheter la paix ! Temporairement, cela peut fonctionner et offrir une quiétude extérieure. Cela dit, les non-dits occupent de la place à l’intérieur de soi et demeurent présents même si l’on tente de les oublier. Puis, un jour ou l’autre, certaines situations se présenteront pour nous rappeler qu’ils sont bien là.

 

Des promesses pour acheter la paix…

 

Par exemple, si pour acheter la paix, on fait une promesse à un employé, un collègue, un partenaire ou un associé, et que par manque de clarté on ne réalise pas la nature ou l’ampleur de celle-ci, le malaise s’en suivra et les non-dits commenceront à s’additionner avec le temps.

Que ce soit une promesse en lien avec une augmentation de salaire, un nouveau rôle, la répartition d’une activité, une semaine de vacances, une offre d’actionnariat, une entente verbalement sur un prix de vente, un transfert d’actif, d’entreprise ou de pouvoir décisionnel, etc., les questions à se poser avant de faire cette promesse sont :

Quelle est la réelle intention derrière cette promesse? Et qu’est-ce qui pourrait m’empêcher de la respecter ?

Prenons par exemple un père de famille qui promet de transférer l’entreprise à ses enfants, mais qui en même temps entretient des doutes quant à la capacité des enfants à prendre la relève, et fait le choix conscient ou inconscient de ne pas adresser la situation. Cette situation entrainera inévitablement des non-dits de part et d’autre, puisqu’à différents degrés, les personnes impliquées ressentiront l’inconfort et ne comprendront pas pourquoi la promesse tarde à se concrétiser.

 

Le coeur a son propre cerveau

 

Ce que nous vous invitons à faire est tout simplement d’être authentique en écoutant la voix de votre cœur. Les dernières études scientifiques du HeartMath Institute démontrent d’ailleurs que le cœur a son propre cerveau et qu’il est notre meilleur guide vers le bien-être à tous les points de vue.

L’authenticité représente la pureté de l’enfant avec la maturité et le raffinement de l’adulte. Et on commence par être authentique avec soi-même avant de l’être avec les autres.

Par exemple, si la réelle intention derrière l’augmentation de salaire promis est davantage dans la peur de perdre la personne et les conséquences que cela pourrait avoir sur l’entreprise… Ne serait-il pas plus efficace, pour honorer sa contribution, de s’assoir avec la personne et d’échanger sur son degré de plaisir et de bonheur au travail, ainsi que d’explorer ensemble les options disponibles pour l’expression de son plus haut potentiel?

Cette discussion aura certes plus d’impact sur la profitabilité de ses actions et sur son désir de rester au sein de l’entreprise qu’une promesse d’augmentation de salaire. Qu’en dites-vous? Une augmentation de salaire ou une promesse tenue à contrecœur a de l’impact sur vous, mais aussi sur la personne qui la reçoit.

C’est la même chose si l’on a le sentiment que notre relève n’est pas à sa place comme repreneur de l’entreprise, mais que l’on n’aborde jamais la situation avec eux par peur de causer des conflits. Tôt ou tard le point de choix se présentera et il faudra ouvrir la discussion.

De l’autre côté, à titre de relève, le fait de ne pas adresser son malaise face au manque d’implication dans les décisions, aux perceptions d’iniquités ou autres, apportera de la lourdeur et du ressentiment avec le temps.

 

Choisir l’authenticité

 

Alors, en toute authenticité, pourquoi ne pas adresser tout simplement ce qui est là, sans attente et sans attachement à la réponse que l’on aimerait recevoir ?

Et si le fait d’avoir une discussion cœur à cœur avec la personne impliquée dans le « non-dit » avait pour effet de clarifier les perceptions de chacun? Et si cette discussion permettait de libérer la personne d’une certaine pression ou d’un rôle qui n’est pas en plein alignement avec son unicité ? Et si, par cette discussion, vous laissiez cette personne vivre sa propre expérience sans se fier sur vous pour son expansion ?

 

Une proposition d’exercice

 

En terminant, si le cœur vous en dit, nous vous invitons à expérimenter cet exercice :

Prenez un temps d’arrêt pour identifier et noter les non-dits qui sont présents et prennent de l’espace en vous actuellement.

Puis, permettez-vous de ressentir ce qui se cache derrière ces non-dits. Cela vous offrira de la clarté qui vous guidera sur « comment » ouvrir la discussion et partager ces non-dits, en toute authenticité, avec les personnes concernées.

Ainsi, vous vous donnerez l’opportunité de vous libérer, mais aussi de libérer les autres, de cette lourdeur qui a souvent de l’impact dans toutes les sphères de votre vie.

Hélène Savignac
helene@synaxonexpansion.com
4 commentaires
  • Helene Racine
    Publié à 12:57h, 01 juillet Répondre

    À mon avis cet article est d’une grande qualité. Ça représente 80 % des situations que je rencontre dans mes interventions en entreprise. Le concept est expliqué avec beaucoup de clarté. Il est applicable au quotidien. Félicitations!!!!

    • Hélène Savignac
      Publié à 22:30h, 03 juillet Répondre

      Merci beaucoup Hélène. À partager avec plaisir 😉

  • Marie-Eve
    Publié à 13:29h, 01 juillet Répondre

    Magnifique article qui me parle beaucoup dans ma vie personnelle présentement, et qui affecte également certaines relations professionnelles. Merci!

    • Hélène Savignac
      Publié à 22:30h, 03 juillet Répondre

      Bienvenue Marie-Eve 😉

Publier un commentaire