Les résolutions versus les inspirations

Découvrez, dans le « Mot de Suzie », une tout autre perspective du quotidien de l’entrepreneuriat! Une perspective nous guidant directement au cœur de l’entrepreneur et à son entièreté en tant qu’humain et cocréateur. Par son partage d’expériences et ce nouveau regard, Suzie apporte un vent de simplicité et légèreté tout en nous assistant vers l’essentiel : la voix du cœur.

Les résolutions

Avant, chaque année, je commençais à penser à mes résolutions en novembre pour me préparer à les rédiger en décembre et les écrire officiellement en janvier. Je prenais la peine de m’acheter un nouveau petit livre pour que ce soit beau et propre.

Arrêter de procrastiner, manger plus de légumes, arrêter de me juger, me coucher plus tôt, m’entraîner pour vrai, lire des livres, apprendre l’anglais, atteindre mes objectifs de ventes, les dépasser, boire moins d’alcool, dire plus souvent à mes parents que je les aime, oufff!!! Quelle liste d’épicerie non? C’était ma liste à chaque année.

Pour la majorité de ces résolutions, je trouvais une bonne raison pour attendre avant de les débuter. J’avais développé toute une technique qui consistait à me dire à chaque jour que c’était la dernière journée avant de commencer. Au final, je n’en tenais aucune plus d’un mois ce qui me plaçait dans une position d’échec face à moi-même, et un sentiment de ne pas avoir de volonté, ou de ne pas être à la hauteur, faisait automatiquement surface.

En résumé, je prenais deux mois pour penser à ces résolutions, je les repoussais pendant 8 mois et je trouvais toutes les raisons de ne pas les commencer pendant tout le reste de l‘année. Je passais 12 mois dans l’échec et le sentiment de ne pas être à la hauteur !!!…  Quelle merveilleuse idée de répéter cet exercice à chaque année!! Qui a eu cette idée déjà? 🙂

Maintenant, depuis deux ans, les résolutions ont laissé place aux inspirations !!! Ressentez-vous la différence entre les deux ??

Qu’est-ce qui s’est passé? Et bien maintenant, je me place en position de recevoir. C’est-à-dire, j’ai volontairement complété la vie d’étourdissements qui ne finissaient jamais, où j’avais une invitation tous les soirs pour une activité, où j’avais un travail qui me demandait d’atteindre des objectifs et de les dépasser, et où je ne me donnais même pas la peine de me reposer…

Toujours dans l’énergie nerveuse, c’était impossible de recevoir une vraie inspiration du cœur, ce que je recevais était plutôt une idée, teinté d’une vie qui roule à 150% dans un désir de plaire et de performance.

En ajustant les activités dans ma vie, j’ai alors découvert qui j’étais réellement dans le calme et les moments de pause. Mais pas juste un soir de pause, plusieurs moments de pause dans la journée. Je dis souvent en fait que j’ai baissé de deux vitesses, comme si j’étais assise dans une voiture sport.

Ça fait tellement de bien de se donner le temps de faire les choses de manière posée. Ce n’est qu’en me posant que j’ai réalisé l’envergure de la rapidité et la fausse impression que j’avais d’être « pas si pire que ça »!! Oh bo boy! 🙂 Une belle prise de conscience que je n’aurais jamais pu faire en demeurant dans cette magnifique voiture sport…

Les inspirations du cœur

C’est à ce moment que viennent les pures inspirations vibrantes du cœur. Je les laisse donc venir, et ensuite, j’attends un petit moment avant de les partager pour être certaine qu’elle ne soit pas influencée par l’excitation du moment… ce qui me ferait retourner dans l’énergie de distraction et me ferait sans doute aller de l’avant vers la réalisation de cette inspiration en forçant pour faire arriver les choses plutôt que d’attendre qu’elles viennent à moi.

Parfois, après un peu d’attente, une inspiration se dissout et je ne la ressens plus! Ce qui veux dire que ce n’était pas la plus haute opportunité d’expansion et c’est très bien, par contre, quand une de celles-ci me fait toujours vibrer, je laisse la vie me guider et c’est tout simplement surprenant de réaliser les ressources qu’elle place devant moi.

Je ne sais pas si vous saisissez la subtilité initiale d’une inspiration qui changera totalement son expansion, mais ces expériences sont tout simplement magiques!

Avant, je tentais de réaliser des tas d’idées, et à force d’en parler à tout le monde dans mon entourage, ces idées se distorsionnaient pour ne jamais finir par voir le jour. À ce moment aussi je me plaçais dans une position d’échec. En plus, avec cette ancienne technique, j’étais toujours dans le jus et je manquais de temps. Tout allait trop vite!… Oufff…

Maintenant, oui j’ai des idées, mais j’ai appris à les décoder et à attendre qu’elles soient une inspiration du cœur pour ensuite laisser les ressources venir à moi dans la facilité. Ce qui m’a le plus touché avec ce changement est de réaliser à quel point toutes, et je dis bien toutes les ressources, sont toujours là et disponibles pour nous. Bien souvent, c’est juste qu’on ne les voit pas, car nous sommes trop occupés par la rapidité de la vie et les tâches, objectifs et obligations que l’on s’est imposés.

Mais, puisque tout part de nous, c’est à nous d’ajuster de l’intérieure notre réception aux inspirations et ensuite… quel bonheur de les voir prendre de l’expansion et se multiplier dans toutes les sphères de notre vie et de notre entreprise!

Alors cette année encore, pas de résolution en janvier, mais plutôt des inspirations tout au long de l’année !!!!!

Suzie Villeneuve
vilsproductions@gmail.com
Aucun commentaire

Publier un commentaire